Le Jardin Zoologique fait campagne…

Deux jours après l’audience qui doit décider de l’avenir du Jardin Zoologique, la mairie de secteur organise sous couvert d’activités associatives une visite du Jardin Zoologique le samedi 17 mars de 10h à 12h.

Le programme ne manque pas de sel :

« Il (le maire d’arrondissement) a souhaité nous faire découvrir ou redécouvrir un lieu qui a marqué son enfance : l’ancien jardin zoologique de Marseille.
Devant les cages, désormais vides, il évoquera les lions rugissants à l’heure du repas, le célèbre éléphant Poupoule, la jolie girafe qui étirait son long cou pour cueillir quelque friandise des doigts des visiteurs, les oiseaux qui animaient  la grande volière .
Il évoquera aussi son parcours professionnel et politique, son quotidien de Maire de secteur, son engagement, ses projets. »

Un beau programme associatif et bucolique comme on le voit ! Il est vrai que M. le maire peut remercier ceux qui ont su créer et préserver pour les générations futures ce lieu privilégié et n’auraient jamais envisagé de le détruire pour en faire un parking. Grâce à lui en revanche, nos petits enfants risquent de faire  leurs premiers pas sur une belle dalle en béton ornée de pots de fleurs, respirant à pleins poumons l’odeur des gaz d’échappement. Il est plus facile de verser des larmes de crocodiles sur un lieu dévasté par 25 ans d’incurie municipale et de radoter hypocritement sur le bon vieux temps que d’agir pour construire l’avenir. Et l’avenir du jardin ce n’est certainement pas le béton. Il est vrai que le véritable but de la visite, de l’aveu même de l’élu, est de parler surtout de lui.

Pour ceux qui voudraient participer à cette visite voici quelques suggestions d’endroits remarquables à admirer et quelques questions à poser.

Pour la visite il serait bon de s’attarder sur :

Cette liste n’est pas exhaustive

Quant aux questions nous n’avons que l’embarras du choix

o Pourquoi un tel abandon du site si ce n’était pas pour favoriser un projet immobilier ?

o Pourquoi avoir menti à la population en annonçant que la Ville allait faire classer l’ensemble du jardin en EBC pour le rendre totalement inconstructible alors qu’en sous main la destruction était programmée ?

o Pourquoi un parking à cet endroit alors que les avant-projets agréés par la population et les associations n’en faisaient nul état ?

o Pourquoi brader un espace public classé pour le seul profit d’un promoteur alors que 2000 places de parking ont été créées dans un périmètre de 500 m autour du jardin et qu’elles peinent à trouver preneur. Ce qui par ailleurs infirme  les déclarations de la mairie comme quoi ce nouveau parking est indispensable au quartier.

o Alors que Marseille détient le triste record de ville la plus polluée de France, comment peut-on envisager de détruire l’unique poumon vert du centre ville ?

o Pourquoi un refus systématique de discuter avec la population et les associations sur ce projet aberrant ? Sur l’épineux projet de l’aménagement du site Chanterelle, le maire du 1er secteur organise une réunion publique le 8 mars afin d’informer la population de l’évolution du projet. Un exemple à suivre.

Cette liste n’est  pas exhaustive.

Dernièrement la Ville a voté un budget assez conséquent pour la remise en état des lieux. Toutefois, si on lit le détail, on s’aperçoit qu’aucune rénovation de fond n’est prévue mais uniquement un rafraîchissement en vue de 2013. De parking il n’est plus question ! Le  message est clair : faisons un peu de toilettage, laissons passer les manifestations de 2013 sans faire de vagues et, en attendant priorité à la seule campagne qui intéresse et mobilise nos élus : la campagne électorale.

Collectif SOS.LONGCHAMP

Commentaires

Laisser une Réponse